Le parquet est un revêtement de sol traditionnel et ancien. Il est très prisé pour son côté naturel et pour son aspect rustique. Un parquet, grâce à sa composition boisée, possède également une odeur particulière qui n’est pas sans rappeler celle des forêts. Créez une atmosphère relaxante et cocooning chez vous avec ce revêtement de sol !

Parquet Massif / Parquet Flottant : Définition

On appelle « parquet » un revêtement de sol en bois, ou à base de bois, dont la couche d’usure est d’une épaisseur minimum de 2,5 mm. On distingue les parquets massifs, qui doivent avoir une épaisseur minimum comprise entre 20 et 23 mm, et les parquets contrecollés, composés de 2 ou 3 couches de bois.

Parquet massif

Le parquet massif est conçu dans une seule frise de bois. Il est proposé en largeurs traditionnelles de 70 ou 90 mm et en grandes largeurs : 140, 170 mm et plus. Le parquet massif est disponible soit brut de rabotage, soit pré-poncé, soit fini en usine – verni ou huilé (avec ou sans préparation spéciale) brossé, vieilli, teinté etc. Le parquet massif est un investissement durable pour l’aménagement des pièces d’habitation. Il est possible de le rénover plusieurs fois, et même de le “relooker” pour suivre les tendances actuelles.

Parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est un parquet reconstitué en 2 ou 3 couches de bois apportant chacune ses qualités :

1. Le parement / Couche d’usure
2. L’âme / Le cœur du produit
3. Contre-parement / Contre-balancement
Le parement est en bois noble, qui donne son aspect à votre lame. Qu’il soit “monolame” ou “multifrise” (la frise est une planche usinée en lame de parquet), il est habituellement vendu avec une finition vitrifiée. Son procédé de fabrication industriel permet de le décliner en de nombreuses essences, teintes, variations d’aspects. En général, il est conçu pour une pose flottante rapide et économique.
L’épaisseur de la “couche d’usure” doit faire au moins 2,5 mm. Une épaisseur de 3,4 mm est un standard dans la profession. Une rénovation est possible jusqu’à 6 fois maximum, selon le ponçage.

Le parquet flottant

Le parquet flottant est un parquet non fixé qui induit un système de pose sans colle ! Il est doté d’un système de clipsage qui rend la pose accessible à tous. Même les plus novices d’entre vous n’auront aucun problème à installer leur parquet flottant. Le terme parquet flottant s’applique également au parquet stratifié, mais ce dernier n’est pas un véritable parquet à proprement parler.

Les types de lames de parquet

Un parquet monolames est composé de lames d’une largeur unique, ayant le simple aspect d’une planche. C’est un choix idéal si vous souhaitez créer une atmosphère authentique dans votre intérieur.

Les lames 2 ou 3 frises sont un assemblage de lamelles de taille identique, collées entre elles sur un support pour former une lame.

Enfin, il existe les lames multifrises, qui comme leur nom l’indique sont composées de plusieurs lamelles assemblées sur une lame. Une lame multifrise donne du charme à votre décoration rustique.

Les types de finitions des parquets

Il existe différents types de finitions pour votre parquet. Certains servent à le protéger, d’autres servent à embellir l’aspect de votre lame. Choisissez la finition qui correspond le mieux à votre décoration !

Finition protectrice

Verni brillant : Cette finition se compose de plusieurs couches constituées de bouche pore, de primaire et d’une finition décorative. Le nombre de couches est variable.
Verni mat : Ici, nous avons 7 couches constituées de bouche pore, de primaire et d’une finition décorative.
Huilée : 2 couches d’huilage en surface soulignent le veinage et donnent de la profondeur à la teinte de votre lame.

Finition esthétique

Finition Brossée : Elle consiste à brosser mécaniquement le bois pour mettre en valeur le veinage et renforcer visuellement sa résistance.

Finition Cérusée : Cette méthode permet de faire ressortir le veinage en l’incrustant de résine blanche.

Finition Etuvée : On confronte le bois à la vapeur d’eau, afin d’obtenir une teinte plus soutenue et de rendre le bois plus stable.
Finition Chanfreinée : Cette finition consiste à biseauter légèrement les bords des lames de manière à créer après assemblage une rainure en V.

Le choix du bois pour parquet

La différence de prix et d’aspect entre un parquet et un autre relève du choix du bois. Vous pouvez ainsi faire votre sélection parmi un bois clair et homogène, doté de quelques petits nœuds ou bien parmi des bois de couleurs variées avec des nœuds mesurant jusqu’à 25 mm, ce dernier offrant un style plus naturel. Mais pour un décor plus rustique, il est préférable de choisir un bois à fort contraste, avec des nœuds mesurant jusqu’à 35 mm et de l’aubier. Des nœuds noirs accentuent l’authenticité de votre parquet.

Les types de pose selon les types de parquets

Le type de pose dépend de différents paramètres :
– La nature du parquet : qu’il soit massif ou contrecollé
– La nature du support : béton, carrelage, chauffage au sol, etc…
– Le système d’assemblage des lames : Rainure et languette ou système de clipsage  
– L’usage : domestique, commercial, trafic modéré ou intensif, etc…

Pose collée en plein : Elle concerne le parquet massif et contrecollé. En règle générale, la pose collée induit un système d’assemblage R/L (Rainure/Languette). On entend par pose collée en plein un collage des lames sur le support. Ce type de pose est obligatoire dans le cadre d’un chauffage au sol basse température (système après 1990).
Pose flottante collée : Elle concerne les parquets contrecollés. On entend par pose flottante collée, un collage des rainures et languettes uniquement. Dans ce cas, il est interdit de coller les lames de parquet au sol.
Pose flottante sans colle : Elle concerne les parquets contrecollés dotés d’un système d’assemblage par clipsage (clic angulaire). Par simple rotation d’une lame avec l’autre, l’assemblage se fait par emboîtage très facilement et rapidement. Un vrai jeu d’enfant !

La résistance des parquets à la lumière :

Les bois exposés au soleil sont plus ou moins sujets à des variations de couleurs. Ainsi un tapis, posé sur un parquet exposé à la lumière (ouverture fenêtre, véranda…) provoquera une ombre et on pourra observer une différence de couleur entre la partie exposée et la partie cachée de votre parquet. Attention, ce phénomène est irréversible.

Différentes essences pour votre parquet

La norme Européenne NFP 63-202 fournit une liste d’essences utilisable en parquet en précisant leur dureté.

Les principaux critères utiles sont :

– L’origine des parquets

– L’aspect du bois parfait

– La densité

Guide de choix d’un parquet : Usage / Qualité

Tous les parquets ne sont pas adaptés aux mêmes lieux. Il convient de connaitre l’usage que vous souhaitez faire de votre revêtement de sol bois. Plus le trafic dans une pièce est important, plus la qualité de votre lame devra être importante. De plus, il faut savoir que le bois est un matériau qui craint l’humidité et donc que la pose de parquet est proscrite dans les pièces humides. Seuls certains parquets sont adaptés aux pièces humides, comme ceux en bois de teck ou de bambou. Il reste préférable de toujours se reporter aux recommandations du fabricant.
L’usage : Le choix du type de parquet dépend du type de local – Habitation, magasin, bureau – et donc de l’usage correspondant.

Quel parquet pour mon domicile ?

Lames larges : Très prisées aujourd’hui, elles donnent aux pièces le cachet du plancher naturel. Il faut les privilégier dans de grandes pièces.

Lames courtes et moyennes : Ellespermettent de réaliser des motifs et créent des ambiances raffinées, à la façon des parquets historiques.

Lames longues à une, deux ou trois frises : Ellesperpétuent l’esprit des parquets traditionnels des intérieurs bourgeois et cossus.

Motivé par l’esthétique, le choix de la variété du bois est essentiel dans le respect des critères d’usage. Les tons clairs, les bois blancs et blonds inspirés par le style nordique confèrent une atmosphère lumineuse et donnent l’impression d’agrandir l’espace. On trouve dans cette palette des variétés originales comme le parquet bambou, qui s’affirme comme un bois clair très actuel.

Les tons chauds ou sombres, les rouges et les roux, les variétés comme le wengé, qui tire vers le noir, se marient bien avec les intérieurs douillets.