Contact
Menu
Accueil > Menu gauche > Nos univers > Parquet > Conseils de pose du parquet

Conseils de pose du parquet flottant et massif

LES DIFFERENTS TYPES DE POSE

Il existe différentes méthodes pour poser un parquet. On peut en effet clouer un parquet, le coller ou le poser en pose flottante. La pose flottante peut être réalisée avec encollage des rainures et languettes,  ou sans colle (parquet à clipser avec un système CLIC). La façon de poser son parquet dépend de plusieurs facteurs :

 

  • la nature du parquet : massif ou contrecollé,
  • la nature du support : chauffage par le sol…
  • le système d’assemblage des lames : rainure et languette ou système CLIC,
  • l’usage : grand trafic, trafic modéré…

 

La pose clouée concerne uniquement les parquets massifs d'au moins 21 mm d'épaisseur.  Ces parquets sont cloués sur un système de lambourdes.

On entend par pose collée en plein un collage des lames sur le support. Ce type de pose est obligatoire dans le cadre d'un chauffage au sol basse température (système après 1990). Elle convient aussi bien aux parquets massifs qu’aux parquets contrecollés.

On entend par pose flottante collée une technique de pose flottante dans laquelle le parquet n’est pas collé au support. Les lames de parquet sont maintenues entre elles par un collage des rainures et des languettes. Ce type de pose convient aux parquets contrecollés.

La pose flottante sans colle concerne uniquement parquets flottants dotés d'un système d'assemblage par clipsage (clic angulaire).
L'assemblage se fait par emboîtage des lames, par simple rotation. Ce système de pose est le plus facile et le plus rapide.

 

Différence parquet massif, parquet contrecollé et parquet flottant

RECOMMANDATIONS APPLICABLES A TOUS LES PARQUETS

Avant toute chose, n'oubliez pas que le parquet flottant que propose AVENUE DU SOL est en bois véritable, soumis à des variations de teinte et à la présence de nœuds pour certaines essences. Toutes ces singularités font le charme d'un véritable parquet en bois naturel !Selon leur provenance et leur débit, les lames peuvent donc révéler des variations de tons plus ou moins importantes, y compris par rapport à l'échantillon de référence.

 

Tous les bois ont tendance à « foncer » ou à « s'éclaircir » par exposition à la lumière. C'est un phénomène naturel. Ainsi, si vous placez un tapis, le parquet sous le tapis présentera au bout de quelque temps une différence de teinte plus ou moins marquée. Ces nuances vont s'atténuer dans le temps par oxydation naturelle du bois sous l'effet de la lumière, sans toutefois totalement disparaître.

 

Le bois est un matériau vivant, qui évolue selon les saisons. Il est normal et naturel qu'il se dilate et se rétracte en fonction des conditions de température et d'humidité dans lesquelles il se trouve (par exemple en période de chauffage). Pour votre confort, ainsi que pour une meilleure tenue de votre parquet, il est souhaitable de maintenir un taux d'hygrométrie constant compris entre 45 et 65% (penser aux humidificateurs et déshumidificateurs d'air). L'absence de ventilation et de chauffage (cas des résidences secondaires), ainsi que de longues expositions à de fortes températures (par exemple devant des baies vitrées) peuvent engendrer des déformations du parquet, sans que sa qualité soit en cause.

 

Il est indispensable de suivre les conseils de pose stipulés ci-dessous, au risque de ne pas avoir totale satisfaction avec votre parquet.

 

POSE DE PARQUET FLOTTANT OU CONTRECOLLE

NB : la pose d’un parquet contrecollé est régit par une norme appelée DTU (document technique unifié) édictant les règles de l’art ; il s’agit du DTU 51.11
L’ensemble des points détaillés ci-après y font référence.

Avant la pose du parquet flottant

La pose du parquet doit être le dernier travail à exécuter sur un chantier. Le support doit être parfaitement sec, les vitrages doivent être posés, tous les travaux de gros oeuvre et de finition (enduits, carrelages, peintures, papiers peints, etc...) doivent être terminés et secs. La pièce sera parfaitement sèche, fermée, à une température ambiante comprise entre 18 et 20°C, l'humidité de l'air sera maintenue constante entre 45 et 65%.

Stockage du parquet sur chantier

Le parquet sera stocké à plat dans le local à parqueter (dans les conditions définies ci-dessus), dans leur emballage d'origine, au minimum 48 heures avant de débuter la pose. Les paquets ne seront ouverts qu'au moment de la pose.

Ouverture des paquets de parquet flottant

Le bois n'est pas un matériau uniforme, chaque lame est unique. Afin de répartir harmonieusement les variations de couleurs, les différences de structures et noeuds, nous vous conseillons d'ouvrir au moment de la pose 2 ou 3 paquets et de « panacher » les lames afin d'obtenir le meilleur rendu.

Votre parquet a subi des contrôles rigoureux à tous les stades de sa fabrication. Si toutefois un défaut apparent avait échappé à notre vigilance, ne le posez pas et contactez directement AVENUE DU SOL. Nous vous conseillerons. Nous vous rappelons que tout produit posé est réputé accepté, et ne pourrait donner lieu à aucune réclamation ultérieure.

 

Manipulez les lames avec soin. Relevez le numéro de contrôle inscrit au dos de la première lame que vous poserez.

Caractéristiques du support

Votre parquet contrecollé peut être posé sur tous les types de supports suivants : panneaux de fibres, panneaux de particules agglomérées, panneaux contreplaqués, carrelage, chapes ciment, revêtements PVC, linos, carrelages, vieux parquets ou vieux planchers (avec préparation au préalable).

 

La pose du parquet doit être réalisée sur un sol présentant un support rigide, résistant à la pression et à la flexion. Ce support doit être propre, plan, sec et sain, c'est-à-dire :

 

  • PROPRE : la surface du support doit être nettoyée en profondeur, afin d'éliminer tous les résidus.
  • PLAN : contrôlez la planéité du support à l'aide d'une règle de 1 m. Les flèches (creux ou bosses) doivent être limitées à 2mm. Si nécessaire, poncez ou ragréez.
  • SEC : en cas de chape ciment ou de ragréage, le degré d'humidité ne doit pas excéder les 3% (en moyenne, comptez pour les chapes normales au moins 15 jours de séchage par centimètre d'épaisseur, et pour les ragréages, au moins 5 jours pour 3 mm). dans le cas d'un support en bois, le degré d'humidité maximum devra être de 10%. Dans tous les cas, nous conseillons d'ajouter un film polyane d'isolation avec un chevauchement minimum de 20cm entre lés (attention, cette barrière a pour objet d'éviter les remontées éventuelles d'humidité mais ne constitue en aucun cas une barrière totalement étanche si les remontées d'humidité sont importantes). Et pour améliorer le confort acoustique, la pose du parquet s'effectuera sur une sous-couche additionnelle adaptée.
  • SAIN : débarrassez le support des poussières ou corps gras. Il ne doit y avoir en surface ni pulvérulence, ni faïençage, ni croûte.

 

Sens de pose du parquet et jeu de dilatation

Les lames seront posées parallèlement à la longueur de la pièce. Un jeu de dilatation indispensable de 8mm minimum sera laissé en périphérie. Ce jeu de dilation sera laissé le long des murs et devant tout obstacle (tuyauteries, pied d'escalier, poteau, socle de cheminée, etc.). Les espaces de dilatation sont maintenus à l'aide de petites cales de bois distantes entre elles de 50 cm environ, et retirées après la pose du parquet. Dans tous les cas, ce jeu de dilatation est obligatoire à chaque seuil de porte de chaque pièce.

 

Pour permettre un libre mouvement du parquet flottant, la largeur cumulée des lames posées ne doit pas excéder 8 mètres. Pour une largeur supérieure, prévoir un jeu de dilatation (appelé joint de fractionnement) intermédiaire, qui sera masqué par une barre de jonction. Il est aussi impératif de réaliser une coupure entre chaque pièce attenante parquetée : celle-ci sera ensuite masquée par une barre de seuil.

Pose du parquet contrecollé sur sol chauffant

Les planchers chauffants doivent être conçus et installés de façon à ce que la température de surface des « sols finis » (parquet posé) ne puisse pas dépasser 28° centigrades. Attention : on ne pose pas de parquet sur un système de chauffage par le sol installé avant 1990, la température étant trop élevée.

 

Le chauffage sera maintenu pendant au moins trois semaines avant la pose du parquet, quelle que soit la saison, même en été (séchage naturel du support complété par une mise en température de l'installation de chauffage, par paliers de 5°C par jour, jusqu'à l'obtention de la température d'utilisation - 28°C maximum en surface finie). Il sera arrêté 48 heures avant la pose du parquet, et ne devra être remis en route progressivement qu'une semaine au moins après la mise en oeuvre du parquet.

 

Dans ce type de pose sur plancher chauffant, il est très recommandé de coller le parquet en plein sur le support et sans sous-couche intermédiaire, en utilisant une colle sans eau, spéciale parquets vernis. La pose de parquets en hêtre et en érable est à proscrire sur sol chauffant : la nervosité et le comportement de ces bois les rendent impropres à cette application.

 

L'espace de dilatation périphérique sera de 12 mm  minimum.

 

Pour mémoire, il existe en France des règles particulières qui doivent être impérativement respectées (cf. DTU 51.11 décembre 1997, DTU Exécution des planchers chauffants par câbles électriques n° 65-7 janvier 1986, DTU Exécution des planchers chauffants à eau chaude n° 65-8 février 1990). Ces textes sont en vigueur en France et nous ne pourrions être tenus pour responsables du non-respect des règles de pose inhérentes à chaque pays.

Pose en cuisine et salle de bain

La pose d'un parquet flottant ou contrecollé dans des lieux humides n'est pas recommandée. Bois et eau ne font pas bon ménage. Dans ce cas de figure, préférez des parquets résistant à l'humidité tel que les parquets massifs en bambou ou en bois exotiques imputrescibles.   

NOTICE DE POSE : Parquet flottant système CLICK

pose flottante par enclipsage sans colle
  1. Mise en œuvre d'un film polyane et de la sous-couche acoustique. Les lames sont posées dans la longueur de la pièce.
  2. Pose de la première lame contre le mur à gauche en veillant à ménager une dilatation de 10 mm.
  3. Introduire l'extémité de la 2ème lame dans la lame précédente en effectuant une pression et en rabattant vers le sol.
  4. Pose de la lame en l'inclinant contre la lame de la première rangée. Effectuer une pression et rabattez dans le même temps. Placer sous la lame une petite cale triangulaire.
  5. Placer l'extrémité d'une 2ème lame contre l'extrémité de la lame précédente et les emboîter en rabattant vers le sol. Placer une nouvelle cale triangulaire.
  6. Poursuivre ainsi toute la rangée. S'assurer que la languette soit bien enfoncée dans la rainure, et presser fortement en rabattant les lames vers le sol pour emboîter en retirant les cales triangulaires.

NOTICE DE POSE : Parquet flottant contrecollé avec encollage des rainures et languettes (R/L)

Pose flottante par collage de la rainure
Pose flottante par collage de la rainure 2
  1. Vérifier que les portes s'ouvrent facilement avec l'épaisseur de la sous-couche et de votre parquet, sinon les raboter. NB : nous vous recommandons de poser votre parquet dans le sens de la longueur de la pièce.
  2. Poser la 1ère lame côté rainure contre le mur. Placer les cales entre le mur et votre parquet pour assurer le joint de dilatation (8-10mm). Vérifier l'alignement et l'équerrage.
  3. Poser les autres lames dans le prolongement de la précédente jusqu'au bout de la pièce. Placer la dernière lame languette contre languette. Tirer un trait de coupe à l'aide de l'équerre et scier la lame suivant ce dernier. Insérer la lame.
  4. Après avoir vérifié le bon alignement de la première rangée et ajusté les cales, encoller les rainures dans la longueur et la largeur avec une colle blanche vendue par AVENUE DU SOL
  5. Commencer la deuxième rangée avec la chute de la lame sciée (si celle-ci mesure plus de 30 cm).Procéder à l'emboîtement des lames en utilisant une cale de bois et un maillet. Essuyer l'excès de colle avec un chiffon humide.
  6. Pour la dernière lame, superposer une deuxième lame exactement sur le dernier rang mis en place. A l'aide d'une 3ème lame posée côté languette contre le mur, tracer vos mesures sur la 2ème lame puis la découper et l'insérer. Attendre 12 heures avant d'utiliser le sol. Enlever ensuite les cales.
  7. Pour les canalisations : mesurer la position des tuyaux, reporter les mesures en rajoutant 10mm de jeu. Après avoir découpé la lame en suivant les contours, remettre en place après collage le morceau taillé.
  8. Chambranles de porte : découper à l'aide d'une scie les cadres de porte pour que la lame puisse passer en dessous.

POSE DE PARQUET MASSIF

NB : la pose d’un parquet massif est régit par une norme appelée DTU (document technique unifié) édictant les règles de l’art ; il s’agit du DTU 51.2
L’ensemble des points détaillés ci-après y font référence.

Avant la pose du parquet massif

La pose du parquet massif doit être le dernier travail à exécuter sur un chantier. Le support doit être parfaitement sec, les vitrages doivent être posés, tous les travaux de gros oeuvre et de finition (enduits, carrelages, peintures, papiers peints, etc...) doivent être terminés et secs. La pièce sera parfaitement sèche, fermée, à une température ambiante comprise entre 18 et 20°C, l'humidité de l'air sera maintenue constante entre 45 et 65 %.

Stockage du parquet massif sur chantier

Le parquet massif sera stocké à plat dans le local à parqueter (dans les conditions définies ci-dessus), dans son emballage d'origine, au minimum 48 heures avant de débuter la pose. Les paquets ne seront ouverts qu'au moment de la pose.

Ouverture des paquets de parquet massif

Le bois n'est pas un matériau uniforme, chaque lame est unique. Afin de répartir harmonieusement les variations de couleurs, les différences de structures et noeuds, nous vous conseillons d'ouvrir au moment de la pose 2 ou 3 paquets et de « panacher » les lames afin d'obtenir le rendu au meilleur de votre souhait.

 

Votre parquet massif a subi des contrôles rigoureux à tous les stades de sa fabrication. Si toutefois un défaut apparent avait échappé à notre vigilance, ne posez pas votre parquet et contactez AVENUE DU SOL. Nous vous conseillerons. Nous vous rappelons que tout produit posé est réputé accepté, et ne pourrait donner lieu à aucune réclamation ultérieure.

 

Manipulez les lames avec soin. Relevez le numéro de contrôle inscrit au dos de la première lame que vous poserez.

Caractéristiques du support

Votre parquet contrecollé peut être posé sur tous les types de supports suivants : panneaux de fibres, panneaux de particules agglomérées, panneaux contreplaqués, carrelage, chapes ciment, revêtements PVC, linos, carrelages, vieux parquets ou vieux planchers (avec préparation au préalable).

 

La pose du parquet doit être réalisée sur un sol présentant un support rigide, résistant à la pression et à la flexion. Ce support doit être propre, plan, sec et sain, c'est-à-dire :

 

  • PROPRE : la surface du support doit être nettoyée en profondeur, afin d'éliminer tous les résidus.
  • PLAN : contrôlez la planéité du support à l'aide d'une règle de 1 m. Les flèches (creux ou bosses) doivent être limitées à 2mm. Si nécessaire, poncez ou ragréez.
  • SEC : en cas de chape ciment ou de ragréage, le degré d'humidité ne doit pas excéder les 3% (en moyenne, comptez pour les chapes normales au moins 15 jours de séchage par centimètre d'épaisseur, et pour les ragréages, au moins 5 jours pour 3 mm). dans le cas d'un support en bois, le degré d'humidité maximum devra être de 10%. Dans tous les cas, nous conseillons d'ajouter un film polyane d'isolation avec un chevauchement minimum de 20cm entre lés (attention, cette barrière a pour objet d'éviter les remontées éventuelles d'humidité mais ne constitue en aucun cas une barrière totalement étanche si les remontées d'humidité sont importantes). Et pour améliorer le confort acoustique, la pose du parquet s'effectuera sur une sous-couche additionnelle adaptée.
  • SAIN : débarrassez le support des poussières ou corps gras. Il ne doit y avoir en surface ni pulvérulence, ni faïençage, ni croûte.

 

Sens de pose du parquet massif et jeu de dilatation

Les lames de parquet massif seront posées parallèlement à la longueur de la pièce. Un jeu de dilatation indispensable de 8mm minimum sera laissé en périphérie. Ce jeu de dilation sera laissé le long des murs et devant tout obstacle (tuyauteries, pied d'escalier, poteau, socle de cheminée, etc.). Les espaces de dilatation sont maintenus à l'aide de petites cales de bois distantes entre elles de 50 cm environ, et retirées après la pose du parquet. Dans tous les cas, ce jeu de dilatation est obligatoire à chaque seuil de porte de chaque pièce.


Pour permettre un libre mouvement du parquet, la largeur cumulée des lames posées ne doit pas excéder 8 mètres. Pour une largeur supérieure, prévoir un jeu de dilatation (appelé joint de fractionnement) intermédiaire, qui sera masqué par une barre de jonction.

 

Il est impératif de réaliser une coupure entre chaque pièce attenante parquetée : celle-ci sera ensuite masquée par une barre de seuil.

Pose de parquet massif sur sol chauffant

Les planchers chauffants doivent être conçus et installés de façon à ce que la température de surface des « sols finis » (parquet posé) ne puisse pas dépasser 28° centigrades. Attention : on ne pose pas de parquet sur un système de chauffage par le sol installé avant 1990, la température étant trop élevée.

 

Le chauffage sera maintenu pendant au moins trois semaines avant la pose du parquet massif, quelle que soit la saison, même en été (séchage naturel du support complété par une mise en température de l'installation de chauffage, par paliers de 5°C par jour, jusqu'à l'obtention de la température d'utilisation - 28°C maximum en surface finie). Il sera arrêté 48 heures avant la pose du parquet, et ne devra être remis en route progressivement qu'une semaine au moins après la mise en oeuvre du parquet.

 

Dans ce type de pose sur sol chauffant, il est très recommandé de coller le parquet en plein sur le support et sans sous-couche intermédiaire, en utilisant une colle sans eau, spéciale parquets vernis. La pose de parquets en hêtre et en érable est à proscrire sur sol chauffant : la nervosité et le comportement de ces bois les rendent impropres à cette application. L'espace de dilatation périphérique sera de 12 mm  minimum.

 

Pour mémoire, il existe en France des règles particulières qui doivent être impérativement respectées (cf. DTU 51.2). Ces textes sont en vigueur en France et nous ne pourrions être tenus pour responsables du non-respect des règles de pose inhérentes à chaque pays.

Pose en cuisine et salle de bain

La pose d'un parquet dans des lieux humides n'est pas recommandée. Bois et eau ne font pas bon ménage. Dans ce cas de figure, préférez un parquet imputrescible pour salle de bain tel que le bambou ou certains exotiques en bois massif.

NOTICE DE POSE : Parquet massif

Dans le cas d’une pose à l’anglaise ou en coupe de pierre, démarrer dans un angle, rainure contre le mur. Le support doit être plan (tolérance de planéité : 5 mm sous 2 ml et 1 mm sous 20 cm).
Pose de parquet massif collé
  1. En option : encoller la sous-couche acoustique liège sur le sol afin d'augmenter l'isolation acoustique.
  2. Encoller le support (ou la sous-couche) avec la colle préconisée pour chaque type de parquet, à l’aide d’une spatule crantée. L’application se fait sur une petite surface et doit présenter un mouvement de stries.
  3. Appliquer la lame ou le panneau de parquet dans la colle. Il est important de presser la lame pour une bonne adhérence au sol. Il est inutile d’encoller préalablement les languettes.
  4. Laisser un jeu périphérique de 1,5 mm par mètre linéaire déployé avec un minimum de 8 mm.
  5. La dernière lame sera découpée à dimension en tenant compte du jeu périphérique.
  6. Emboîter la dernière lame avec une chasse métallique.Le recouvrement des joints de dilatation (ou jeu périphérique) s’effectue à l’aide d’accessoires appropriés (plinthes, ronds de radiateur, barre de seuil, etc...)

LA SUITE DE NOTRE GUIDE :





Besoin d'aide

Besoin d'aide